Actualités
keyboard_arrow_left Page précédente

La Croix Rousse

Underground X Rousse


Arthur à la sorti de l'ancienne Ficelle

Un quartier à part entière

La deuxième métropole de France n’envie rien à personne. Un peu « chauvin » sur les bords, je dirais même que les autres nous envient.

Et le centre de Lyon c’est quoi, c’est où ?! La presqu’île est caractérisée comme le centre de Lyon. La place Bellecour est en effet le point névralgique de la ville.

Et la presqu’île c’est quoi ?!

– A l’Est, un fleuve en provenance de Suisse se jetant quelques 400 km plus loin dans la mer méditerranée.

– A l’Ouest, une belle rivière en provenance des Vosges se jetant quelques mètres plus bas dans le Rhône

– Au sud, la confluence de ces deux cours d’eaux majestueux

– Au nord, le plateau de la Croix Rousse précédé de ses pentes !

Ahhhhh la Croix Rousse, ce village dans la ville comme la surnomme les Lyonnais.

Chargée d’Histoire, cette ancienne ville rattachée à Lyon en 1852 tient son nom d’une croix de pierre de couleur jaune-rouge datant du XVIème siècle qu’on aurait retrouvé à l’entrée du désormais quartier. Et parce qu’il est chargé d’histoire, My Little Kombi a décidé de vous en parler !

 

Capitale de la soie

Un peMachine-à-tisser-canutsu d’histoire ? Promis, pas longtemps !

Lyon doit son nom de « capitale de la soie » à la Croix Rousse. En effet, les Canuts comme étaient appelé les tisseurs de soie occupaient cette colline.

Ce quartier ouvrier était à l’époque un lieu pauvre et populaire animé par le son des « bistanclaques », ces métiers à tisser modernisés au début du 19ème siècle.

De leurs tailles importantes, ont été créés des immeubles avec des hauteurs sous plafond de 4 à 5 mètres (Pas mal pour une location d’appartement maintenant 😉).

Puisque Fourvière était surnommée « colline qui prie », hors de question que la deuxième colline de Lyon n’ait pas son petit surnom. Des ouvriers, un secteur d’activité prépondérant, le bruit du « bistanclaque » résonnant à longueur de journée… Une idée ? La Croix-Rousse devenait donc « la colline qui travaille » !

Promis on vous raconte tout en détails lors de nos Vintages Tours

 

 

 

 


Le quartier « bobo » de Lyon

Ce quartier est considéré comme un village au cœur de la ville. Il est peuplé de Bobo, comprenez Bourgeois/Bohème.

Une population variée de personnes d’un niveau social plutôt cossu sur le plateau, qui se mélange et s’identifie volontiers avec les autres occupants, ceux des pentes, utilisées et accaparées par les artistes, peintres, marginaux et autres oiseaux de nuit.

Caractérisé comme un village dans la ville, on dit de ses habitants qu’ils aiment rester dans leur quartier, ils y trouvent tout ce qu’ils y cherchent. Ainsi ils n’ont pas le besoin de descendre sur la presqu’île.

Ahhhhhh la Croix-Rousse, ce quartier « underground » en perpétuelle fête où rien n’est figé. On peut notamment le constater dans la montée de la grande côte, élue plus belle rue de Lyon par les lyonnais, ou encore le mur des Canuts qui immortalise l’évolution de la Croix-Rousse.

Ensuite, Aventurez-vous sur la montée de la Grande Côte, élue plus belle rue de Lyon par les Lyonnais.

Street art, cafés théâtre, terrasses de cafés, brasseries de bières, spectacles de rues… vous sentirez la bohème monter en vous 😊


3000 « petites » marches au cœur de la Croix Rousse

 

Escalier-Rue-PrunellePour les plus douillets, vous ne pourrez plus emprunter le premier funiculaire mis en service au monde mais vous pourrez toujours utiliser l’UNIQUE métro à crémaillère AU MONDE !

Ahhhhhhh ces Croix-Roussiens, ils n’aiment vraiment rien faire comme tout le monde 😉

 

Pour les plus courageux, pourquoi ne pas se laisser tenter d’aborder les quelques 3000 marches des pentes pour atteindre le plateau ?!  Ces « veines » de la cité, parfois taguées, parfois occupées par des artistes, parfois désertes vous laissent souvent sans voix (comprenez le souffle qu’il faut avoir pour gravir ces marches ! 😊)

 

Et pour les plus sportifs d’entre vous, testez vos compétences lors du LyonUrbanTrail. Cette course regroupe chaque année des milliers de personnes venant se dépasser en affrontant les escaliers du quartier dont le plus important comporte plus de 500 marches.

 

 


Et sa face cachée !

Traboule Lyon

Qui dit Lyon, dit « Traboules« .

Qui dit « Traboules », dit Vieux-Lyon… Vous croyez vraiment que les quelques 300 Traboules de Lyon se trouvent uniquement dans le Vieux-Lyon ?! Et bien non.

La Croix-Rousse, elle aussi a ses Traboules et autant vous dire qu’elle n’à rien à envier à celle du quartier Saint-Jean.

En effet, ces passages étaient, à l’époque des Canuts, utilisés pour faciliter le transport des longs rouleaux de tissus à travers la colline. Des Cours d’immeubles, des couloirs obscures et des escaliers parfois magnifiques (CF la cour des Voraces), dépaysement assuré !

Accrochez vous bien, Il est possible de descendre du plateau jusqu’en bas des pentes uniquement par ces traboules  😊

Par ailleurs, très utilisées par les résistants de la seconde guerre mondiale, ces traboules sont chargées d’histoire !

 

 

« L’autre face caché de la Croix-Rousse se dévoile quant à elle à la tombé de la nuit quand les fêtards… Oups, que dis-je…. quand les Croix-Roussiens sortent faire la fête ! »

 

 

C’est promis, My Little Kombi vous racontera TOUT sur ce quartier emblématique !

 

 

Soyez au courant de notre activité, n’hésitez pas à nous suivre sur ces réseaux sociaux :

   Visiter la croix Rousse - rejoignez notre Facebook  Visiter la croix Rousse - rejoignez notre Linkedin Visiter la croix Rousse - rejoignez notre Instagram Visiter la croix Rousse - rejoignez notre Youtube

 


keyboard_arrow_up

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer